Options de traitement et de fibrillation auriculaire

La prise en charge du traitement de la fibrillation auriculaire n’inclut pas seulement de déterminer si le patient est à risque d’un accident vasculaire cérébral et d’anti coaguler le patient. Il faut aussi décider si on emploie une stratégie du contrôle de la fréquence ou du contrôle du rythme. Ce sont les deux stratégies de traitement qu’on peut employer chez des patients avec fibrillation auriculaire

La première stratégie est le contrôle de la fréquence. Lorsqu’on emploie un contrôle de la fréquence, le patient demeure en fibrillation auriculaire et on ralentit la fréquence ventriculaire pour éliminer les symptômes. Lorsqu’on utilise cette stratégie, nous utilisons des médicaments pour ralentir la fréquence cardiaque et dans des cas assez rares, on peut aller brûler l’électricité normale du cœur et implanter un pacemaker. C’est assez rare que l’on ait recours à ce genre d’intervention. Avec les médicaments on peut habituellement contrôler la réponse ventriculaire ou la fréquence cardiaque du patient et le patient devient asymptomatique.

La deuxième stratégie de traitement est une stratégie pour ramener un rythme sinusal, donc un rythme normal soit par une cardioversion électrique, si le patient est en fibrillation auriculaire ou bien éviter les épisodes d’arythmie avec des antiarythmiques pour éviter que le patient ait des épisodes de fibrillation auriculaire.

La décision entre une stratégie de contrôle de la fréquence et une stratégie du contrôle du rythme, dépend des symptômes des patients. Habituellement, les patients qui sont